• Home
  • Assurance habitation propriétaire occupant

Assurance habitation propriétaire occupant

L’assurance habitation n’est pas la même suivant que l’on soit locataire ou propriétaire. Et c’est tout à fait justifiable, puisque le risque encouru n’est pas le même. Alors que l’assurance habitation en direction des locataires comprend avant tout la responsabilité civile et la protection des valeurs mobilières, le contrat en direction des propriétaires assure également le bien immobilier.

L’assurance habitation propriétaire occupant.

On parle donc ici d’assurance habitation propriétaire occupant, ou MRH propriétaire occupant. Au sens strict de la loi, un propriétaire occupant n’est en rien obligé de souscrire à une assurance habitation. Cependant, le montant des dommages éventuels, à verser en cas de risque survenu à des tiers victimes, est tel, qu’il paraît impossible de passer outre une telle assurance. Si, dans la loi, la MRH n’est pas obligatoire, les faits, eux, la rendent indispensable.

De fait, les garanties essentielles d’une MRH propriétaire occupant sont donc liées fortement à la responsabilité civile, ainsi qu’à la protection du bien immobilier.

Le cas particulier des copropriétaires.

Depuis 2014 et la loi Alur, l’assurance habitation est devenue obligatoire pour les copropriétaires. En fait, c’est surtout la souscription d’une assurance responsabilité civile qui a été rendue obligatoire par la loi, de façon à protéger le bien vis-à-vis de tiers, voire des autres copropriétaires.

Quelles garanties de base ?

Comme déjà évoqué plus haut, les garanties de base d’un contrat MRH propriétaire occupant sont les garanties de responsabilité civile, personnelle et immeuble. Elles permettent la réparation de dommages causés à un tiers par un des membres de la famille vivant sous votre toit, animaux domestiques compris, ainsi que le recours de voisins et/ou de tiers en cas de dégâts des eaux, d’incendie, voire d’explosion.

Bien que non obligatoire, la garantie sur les biens immobiliers permet de faire face à tous les dommages relatifs au bâtiment, qu’il s’agisse de la chaudière, des murs ou cloisons ou même de la cuisine intégrée. Cette garantie peut d’ailleurs s’étendre aux biens immobiliers extérieurs (dépendances, piscines, terrasses…)

Les autres garanties.

assurance habitation 29Parmi les autres garanties, on trouve forcément tout ce qui a trait à la protection des biens mobiliers. On comprend dans ces biens tous les objets se trouvant à l’intérieur de la propriété, qu’il s’agisse de votre tondeuse, du pull que votre grand-mère a oublié ou de la clé de douze de l’électricien de passage. Sachez également qu’il est possible et toujours plus intéressant d’étendre la garantie à la « valeur à neuf ».

D’autre part, la protection juridique et la protection contre le vol et le vandalisme font également partie de ces garanties que l’on nomme essentielles. En ce qui concerne les garanties dites de confort, vous avez le choix entre différentes options, toutes cumulables ; les garanties d’assistance (techniques et/ou psychologiques), la protection financière des objets précieux ou encore les dommages électriques.

A ce sujet d’ailleurs, il est à déplorer que les compagnies d’assurance ne fassent pas plus grand cas des dommages électriques. En effet, il apparaît que les dommages causés par le réseau sont bien plus fréquents qu’il n’y paraît, et cette garantie devrait faire partie des garanties de base dans l’assurance d’un logement. Veillez à bien considérer cette question, surtout si vous vous voyez contraints de changer de compteur électrique pour le fameux Linky. Il s’avère que les problèmes sont très fréquents et peuvent être graves avec cette nouveauté connectée et très peu fiable selon les retours des utilisateurs.