• Home
  • Assurance habitation : une obligation lorsque l’on souscrit ou renégocie un prêt immobilier ?

Assurance habitation : une obligation lorsque l’on souscrit ou renégocie un prêt immobilier ?

Achat immobilier et recherche de la meilleure offre de prêt

A moins d’avoir eu de la chance à la loterie et décrocher le gros lot, l’achat d’une résidence principale ou secondaire nécessite la souscription d’un crédit immobilier. En plus de la recherche du bien immobilier idéal, les acheteurs doivent également trouver l’offre de prêt immobilier qui correspond le mieux à leur projet. Les futurs emprunteurs vont alors sonder plusieurs établissements bancaires pour obtenir la meilleure offre. A ce stade, tout le monde n’a pas la même notion de ce qui est « meilleur ». Pour certains, il s’agira du meilleur taux et donc du coût total le plus faible tandis que pour d’autres il pourra s’agir d’un prêt transférable en prévision de l’avenir ou alors d’une offre dont les frais annexes sont minimes. Il faut donc procéder à différents calculs pour prendre en compte toutes les spécificités de l’opération.

Avant de signer avec tel ou tel établissement bancaire, les clients vont avant tout chercher à négocier avec leur conseiller. Les emprunteurs qui disposent des fonds nécessaires peuvent se montrer près à déposer un apport plus conséquent. Ce geste pourra infléchir le taux du prêt mais il ne fait pas tout. Pour sa part, le banquier va chercher à proposer une multitude de produits ou de placements internes. En premier lieu, si l’assurance emprunteur de la banque (offre groupée) n’est pas obligatoire, sa souscription peut permettre de négocier. Les emprunteurs seront libres de la résilier ensuite.

Pourquoi les banques commercialisent-elles de l’assurance habitation ?

L’ouverture d’une assurance-vie ou d’une épargne particulière sera également un bon signal envoyé au conseiller bancaire. Aujourd’hui, les banques ont diversifié leur offre et ne se cantonnent plus aux produits financiers. Il n’est donc plus rare de se voir proposer une assurance auto ou une assurance habitation.

L’assurance habitation protège les biens immobiliers ou mobiliers en cas de sinistre. Si un incendie, une coulée de boue, une inondation ou une tempête peuvent ravager une habitation, les propriétaires seront couverts en fonction de leur contrat. Selon les banquiers, l’adhésion à une assurance habitation pourra pencher en faveur de l’acheteur en recherche d’un emprunt. Cet engagement peut influencer le taux de l’opération. Si le banquier tient tant à vendre ces autres produits, c’est en partie grâce aux marges que peut réaliser la banque.

Toutefois, l’assurance habitation, l’assurance de prêt et les autres produits ne sont pas obligatoires lors d’un rachat ou d’une renégociation d’un crédit immobilier. Ils vont, certes, permettre d’obtenir un bon taux mais ils auront toutefois un coût. Ces coûts supplémentaires peuvent être réduits en se dirigeant vers des assureurs alternatifs où les montants des mensualités sont généralement moins élevés. L’adhésion à une assurance habitation est donc un atout pour l’emprunteur mais il faut calculer son coût réel tout en comparant avec d’autres établissements.

Pour continuer votre lecture : https://www.solutis.fr/assurance-credit.html