Assurance habitation : Comparatif, devis en ligne et informations

Comme chacun sait, souscrire à une assurance habitation, encore appelée multirisques habitation, est obligatoire. En effet, pour un locataire par exemple, il est impossible de conclure un bail sans apporter la preuve que le logement soit couvert par un contrat d’assurances. Si tout le monde a donc déjà vu passer sous ses yeux un tel contrat, reste à savoir ce qu’ils comprennent exactement. Et pourquoi de si nombreuses compagnies se battent-elles pour vous le faire signer ?

Qu’ont-elles en commun ? Quelles sont les différences notables ? Comment évoluent les lois concernant l’habitation et/ou les assurances ? Et enfin comment évaluer les différences de prix au plus juste et comment être sûr de s’assurer selon ses besoins ?

Comment choisir son assurance habitation ?

Choisir son assurance habitation, c’est déjà pouvoir faire le distingo entre toutes les offres présentes sur le marché. Ce qui n’est pas chose aisée tous les jours, on vous le concède. D’autant que les assureurs font sans doute partie des meilleurs commerciaux du monde, toujours prêts à rajouter une garantie inutile au passage. On choisit donc son assurance strictement en fonction de ses propres besoins, selon les garanties de base, et selon les options disponibles et leurs coûts respectifs. En somme, on pourrait répondre à cette question par une autre question : « Comment souhaitez-vous être couverts ? »

Combien coûte une assurance habitation ?

Là encore, il est difficile de donner une indication précise. Selon que vous soyez propriétaires d’une résidence de 500 m² ou locataires d’un studio, la tarification sera différente. Autres points à prendre en compte lorsque vous faites faire un devis à une compagnie d’assurance ; le bien est-il situé en zone à risques (incendies, inondations, ouragans…), quelles sont les valeurs mobilières à assurer (possédez-vous des bijoux, de l’appareil high-tech, des objets précieux et/ou de collections), avez-vous besoin d’une couverture spécifique pour les biens situés à l’extérieur de votre habitation (piscine, cabane de jardin, kiosque…), souhaitez-vous bénéficier d’une protection juridique ?

Ce sont autant d’éléments à prendre en compte à l’heure du choix. Et, en fonction de ces éléments, le coût de l’assurance habitation différera.

Les garanties de base d’une assurance habitation.

Dans l’absolu, il n’existe qu’une seule garantie obligatoire, du moins en ce qui concerne les locataires ; il s’agit de la responsabilité civile locative. Pour le reste, la loi du 6 juillet 1989 n’impose rien. Néanmoins, il s’avère que tous les contrats de MRH comprennent à minima, et en plus de la garantie déjà citée, une garantie de responsabilité civile familiale, permettant de couvrir toute la famille et les animaux.

Concernant les propriétaires, et même si une MRH n’est en rien obligatoire, s’assurer va de soi. Notamment en vue de la protection du patrimoine. De plus, et depuis la loi Alur du 24 mars 2014, les propriétaires sont désormais obligés, à leur tour, de souscrire une garantie responsabilité civile habitation.

Les garanties optionnelles d’une assurance habitation.

Comme légèrement évoqué plus haut, les options au contrat MRH sont plus nombreuses et dépendent de votre volonté de couverture plus ou moins complète. Les garanties optionnelles sont donc les suivantes :

  • La couverture des biens mobiliers. Matériels sportifs, high-tech, bijoux, espèces, objets de valeurs et de collection ;
  • La couverture contre le vol ;
  • La couverture contre les bris de vitres et objets en verre ;
  • La garantie couvrant les dommages électriques (toujours très utile, surtout en cas de surtensions du réseau ou d’orages) ;
  • La garantie couvrant les aménagements extérieurs (piscine, portail, cabanon, mais également fuite d’eau du compteur…) ;
  • La couverture dite de responsabilité spécifique. Elle intervient lorsque vous êtes assistante maternelle, si vous possédez un cheval ou un animal de compagnie non couvert par la garantie de responsabilité civile de base, comme de gros chiens type rottweilers ;
  • La protection juridique. Attention toutefois à cette garantie. Il est très rare qu’un litige avec votre banque ou un assureur soit pris en charge par cette garantie… Elle peut fortement différer d’une compagnie à l’autre ;
  • Le gardiennage de la résidence ;
  • Le dépannage du matériel informatique et électroménager ;
  • La couverture des biens à usage professionnel. Très utile pour qui travaille en home office ;
  • La « tous risques » mobilier…

Les montants assurés pour l’habitation.

En ce qui concerne les montants assurés, on peut distinguer deux cas de figure. S’il s’agit d’un préjudice subit par un tiers, chez vous, alors votre assurance habitation fera jouer la responsabilité civile, et le tiers en question sera indemnisé à la hauteur du préjudice subi. Et cela est autant valable en cas d’inondation de l’appartement du dessous lors d’un dégât des eaux chez vous, que dans le cas où votre chien aurait déchiré le pantalon de vos amis dans une subite crise de nerfs.assurance habitation 12

Le deuxième cas de figure vous concerne personnellement. S’il s’agit d’un préjudice que vous subissez, et qu’il porte atteinte à vos biens immobiliers et/ou mobiliers, la chose se présente différemment. Notamment pour la question mobilière. En effet, ici c’est le montant de capital que vous avez souscrit qui sera le maximum d’indemnisation possible. Veillez donc à bien recenser la valeur de vos biens et à en faire une évaluation au plus juste, afin de souscrire un montant de capital cohérent avec la valeur de votre patrimoine mobilier.

Ensuite, le contrat peut vous proposer trois solutions ; indemnisation à la valeur d’usage, à la valeur à neuf ou à la valeur de rééquipement à neuf. La valeur d’usage comprend le calcul d’une dépréciation, d’un taux de vétusté sur vos biens. Ce taux peut-être défini à l’avance, par contrat, ou peut être issu d’une expertise mandatée par l’assureur.

Quel niveau de franchise pour votre assurance habitation ?

Avant d’aller plus loin, mettons-nous d’accord sur la notion de franchise. C’est la somme qui reste à charge de l’assuré en cas de sinistre. Si bien que l’assureur ne rembourse que la part supérieure au montant de la franchise. Si vous avez une franchise de 350 € pour des dégâts estimés à 300 €, il est donc inutile de déclarer le sinistre à votre assureur.

On trouve 4 types de franchise ;

  • La franchise fixe, celle que l’on rencontre le plus fréquemment. Elle se pose en déduction de la somme totale chiffrée ;
  • La franchise proportionnelle, qui n’est autre qu’un pourcentage de la somme totale du dommage. En règle générale, les franchises proportionnelles sont assorties de montants planchers et plafonds de franchise ;
  • La franchise relative, qui fonctionne différemment. Il s’agit d’un montant défini, en dessous duquel l’assureur n’intervient pas. Par contre, au dessus de ce montant, l’assureur intervient à 100 % ;
  • La franchise légale, qui n’est autre que le montant légal fixé par la loi. Elle est effective notamment en cas de catastrophes naturelles.

Assurance habitation multirisques.

Comme nous l’avons évoqué plus haut, un contrat d’assurance habitation peut se limiter à la simple expression de la responsabilité civile. Mais il peut également être bien plus complet. C’est pourquoi on parle de multirisques habitation, ou de MRH. Tous les risques sont à négocier en fonction du bien assuré, de votre volonté de couverture et des contrats et options disponibles chez l’assureur. Vous en retrouvez d’ailleurs quelques unes trois paragraphes plus haut.

Assurance habitation résidence secondaire.

Pour commencer, rappelons que l’assur

ance habitation n’est pas obligatoire en ce qui concerne les résidences secondaires. Toutefois, il est préférable de protéger son patrimoine en souscrivant un

contrat particulier, dédiée aux résidence secondaires. Sachez toutefois que les garanties proposées sont spécifiques et plus chères pour une résidence secondaire.

Les garanties principales à souscrire sont celles protégeant contre le vol et indemnisant les dommages aux biens. Concernant le vol, il est important de porter une attention particulière au contrat que vous souscrivez. Attendez-vous à des primes plus élevées, ainsi qu’à des exclusions sur certains biens mobiliers. En effet, le défaut de protection et de surveillance du bien en fait une cible plus facile pour les cambrioleurs.

D’autre part, la responsabilité civile n’est pas obligatoire. De fait, votre assureur peut vous proposer une simple extension de votre contrat MRH sur votre résidence principale, qui, elle, comprend déjà la RC familiale. Mais votre assureur peut également vous soumettre un contrat spécifique, comme une MRH secondaire ou une MVP (Multirisques vie privée).

Prêtez donc une attention particulière à votre contrat, notamment sur les niveaux de franchise des risques garantis.

Assurance habitation propriétaire occupant.

assurance habitation 10

Comme nous l’avons déjà évoqué plus haut, l’assurance multirisques habitation n’est pas forcément obligatoire. Du moins d’un point de vue strictement légal. Toutefois, certaines garanties sont « obligatoires de fait », tant il paraît impossible d’assumer financièrement les préjudices subis par un tiers dans notre bien. Voilà pourquoi, pour les propriétaires occupants, et même si l’on peut faire le choix de ne pas s’assurer, il est très conseillé de souscrire.

Ainsi, la responsabilité civile personnelle (et/ou immeuble), et la responsabilité civile copropriété (le cas échéant) sont indispensables.

Pour le reste, les gammes d’options présentées par les assureurs peuvent permettre au souscripteur de se focaliser sur un point plutôt qu’un autre. Dans ces options, nombreuses sont celles qui conservent une importance capitale ; vol et vandalisme, biens immobiliers, bien mobiliers, voire protection juridique. D’autres peuvent revêtir une importance moindre ; dommages électriques, assistance, garantie objets d’arts et/ou objets précieux…

Loi Hamon : Résilier votre assurance.

La loi Hamon intervient dans le cadre de la protection des consommateurs. Datée du 17 mars 2014, elle permet de faciliter les relations contractuelles entre les particuliers et leurs différents opérateurs, qu’ils soient banquiers, assureurs, e-commerçants, transporteurs, etc.

Concernant les assurances, la loi Hamon permet donc de résilier son contrat d’assurance habitation à tout moment dès lors que ce contrat à dépassé une durée d’un an. Attention toutefois, ceci est valable pour tous les contrats ayant été signés après le 1er janvier 2015. En cas de sur-assurance (c’est çà dire dans le cas où vous vous trouvez assurés deux fois, ou plus, pour le même risque), la loi Hamon permet de résilier son contrat en 14 jours seulement. Encore une fois, ceci est valable pour tous les contrats signés après le 1er janvier 2015.

Notre avis sur les meilleures assurances habitation :

Assurance habitation AMAGUIZ.

La MRH proposée par AMAGUIZ, marque de l’assureur Groupama, se décompose en deux formules ; une entrée de gamme, munie des garanties indispensables, telles que le vol, le vandalisme, l’incendie, le dégât des eaux ou encore la catastrophe naturelle… Et un produit plus complet, ou plus « confort ». Ici, on ajoute quelques options dans un nouveau package. Grâce à ce pack, vos meubles sont remboursés à neuf, et même l’intérieur de votre réfrigérateur est couvert.

Pour ceux qui en souhaitent plus, AMAGUIZ garde en réserve plusieurs options. Bien entendu, pour connaître le prix, il faut en passer par le devis. Mais tellement de paramètres sont à considérer que cela semble tout à fait normal.

Assurance habitation BNP PARIBAS.

Sans nous en dire plus pour autant, la BNP PARIBAS nous annonce sur sa page relative à l’assurance habitation, pas moins de 5 formules de contrat. Les dommages électriques restent en option. La BNP Paribas met surtout en avant la qualité de son assistance et le fait que ses assurés n’ont à faire aucune avance de frais en cas de sinistre.

Dans le document suivant, on trouvera quelques mots sur chacune des formules (étudiant, éco, confort, confort plus et propriétaire non occupant), et même les prix de la première formule, plus facile à forfaiter.

Assurance habitation LA BANQUE POSTALE.

La banque Postale opte pour une présentation différente, en nous parlant tout de suite de contrat sur mesure. Sur ce document, la banque Postale nous délivre la liste de toutes les garanties présentes dans ses contrats, selon qu’il s’agisse d’un contrat à destination des propriétaires, ou des locataires.

Auparavant, le banquier assureur nous avait fait part de ses trois formules, toutes trois adressées à des cibles particulières ; l’assurance habitation à confectionner sur mesure, donc, mais aussi l’assurance habitation pour les étudiants, et l’assurance habitation propriétaire non occupant.

Assurance habitation MACIF

Nous voilà sur le site d’un assureur complet, et dont c’est réellement le cœur de métier. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la MACIF fait simple et concis.

Deux formules ; économique et protectrice, et la liste des options ajoutables selon que l’on ait justement choisi l’une ou l’autre des formules. Pour le reste, avec tous les détails, il faudra se rendre en agence, ou effectuer une simulation en ligne…

Assurance habitation MAAF

La MAAF, autre assureur de métier, décline ses propositions quant à son assurance habitation. Trois formules sont suggérées au souscripteur ; l’initiale, la classique et l’intégrale. Bien entendu, vous aurez deviné que les options sont plus ou moins disponibles selon la formule choisie. La différence principale, c’est que la formule intégrale dispose de la garantie de rééquipement à neuf.

D’autre part, la formule initiale ne permet pas d’ajouter quelque option que ce soit.

Assurance habitation CREDIT AGRICOLE

Comme on le sait, les banques adorent l’assurance habitation. Et le créneau est d’autant plus intéressant pour elles qu’elles financent nombre de résidences… Et peuvent ainsi proposer très facilement leurs MRH à leurs clients. C’est le cas du Crédit Agricole, qui nous suggère ici deux formules, mais un libre choix d’options. On constate ici qu’une assurance habitation peut se personnaliser, presque de la même façon que l’on personnaliserait les murs de sa chambre…

Quoiqu’il en soit, la formule initiale du Crédit Agricole semble déjà très intéressante en termes de garanties. Reste à voir question prix, mais pour cela, il faudra en passer par le devis.

Assurance habitation DIRECT ASSURANCE

Direct Assurance est le leader Français de l’assurance directe, sans agence. L’assureur nous présente ici trois formules, baptisées Essentielle, Confort et Confort Plus. Comme souvent, les packs extérieur et dommages électriques sont en option. La grande différence entre les trois formules, est encore une fois liée au remboursement des biens mobiliers. Les trois formules s’échelonnent du taux de vétusté au remboursement valeur à neuf.

De plus, Direct Assurance offre 15 % de réduction sur ses produits s’ils sont souscrits via internet.

Assurance habitation GENERALI

L’approche de Generali est différente. En effet, le spécialiste de l’assurance propose d’abord un socle de garanties essentielles, voire indispensables ; le dégât des eaux, l’incendie, le vol, les responsabilités civiles… Et suggère ensuite que nous rajoutions les options dont nous avons réellement besoin. Le plus présenté par Generali, c’est la souplesse du contrat, dont les options et les franchises peuvent évoluer au fil du temps.

Assurance habitation GMF

La GMF, quoique bien éloignée graphiquement parlant, semble adopter la même approche, en évoquant trois formules et une modularité possible sur les options. En faisant défiler l’ascenseur vers le bas, vous découvrirez sur cette page les garanties proposées par la GMF. Mais pour plus de détails, il faudra joindre un conseiller au téléphone.

Assurance habitation PACIFICA

Les assurances Pacifica ne sont distribuées qu’au sein des agences Crédit Agricole. Pour être même plus précis, il s’agit du Crédit Agricole. Hors, nous l’avons déjà évoqué plus haut. La redondance est inutile…

Assurance habitation MATMUT

La Matmut différencie, et c’est intéressant sur un plan sémantique, l’essentiel de l’indispensable. En effet, la compagnie propose ici un choix de quatre formules de contrat de MRH, qui sont l’Essentielle, l’Indispensable, la Confort et la Tranquilité. On peut donc choisir de s’assurer à moins que l’indispensable…

Malheureusement, la Matmut ne donne pas beaucoup de détails supplémentaires. Elle précise toutefois qu’il n’existe pas d’options cachées, ni de surcoûts surprises. Tout semble être compris au sein de chacune des formules. C’est une vision volontairement et radicalement opposée à celle de ses concurrents directs, qui semblent tous préférer le sur-mesure, complet, ou à demi.

Comme on peut le constater, ce ne sont pas les offres d’assurance habitation qui manquent. Les formules peuvent parfois s’avérer complexes à déchiffrer, et sont rarement superposables d’une assurance à l’autre, compliquant encore la comparaison directe entre deux produits. C’est le jeu de la concurrence.

Tout autant que le prix des cotisations, les délais de remboursement, et les montants réellement assurés sont des points cruciaux à prendre en compte. Sans oublier le mécanisme et le montant des franchises. Pour chaque entretien que vous passez, n’hésitez pas à vous faire détailler le contenu d’une garantie. Utilisez des exemples précis s’il le faut.

Tout au long de ce site, nous essaierons d’établir un relevé, le plus exhaustif possible, des contrats d’assurance habitation sur le marché. Nous vous préviendrons également en cas d’offres spéciales émanant de certains assureurs. Bonne visite.